fbpx

News

Dubais Skyline im Abendlicht

L’avenir du marché immobilier de Dubaï – une vision macroéconomique

Maintenant que le confinement à Dubaï remonte à plusieurs mois, il est intéressant pour les acheteurs de biens immobiliers à Dubaï de se pencher sur la situation actuelle et les développements à court et moyen terme attendus sur le marché immobilier de Dubaï.

L’article ci-après se concentrera sur les principes macroéconomiques fondamentaux ainsi que sur les changements déterminants de la structure géopolitique, car ces conditions sont d’une importance capitale pour un site d’affaires fortement interconnecté comme Dubaï et auront donc une influence cruciale sur le développement de l’émirat de Dubaï au cours du prochain cycle.

Dollar faible : l’immobilier à Dubaï est moins cher en devises étrangères

l'indice dit du dollar

Forte baisse: l’indice du dollar américain depuis fin Mars 2020

La faiblesse progressive du dollar américain par rapport aux principales devises du monde ces derniers mois, mesurée par l’indice dit du dollar, fait en sorte que l’immobilier à Dubaï soit moins cher lorsqu’il est mesuré en devises étrangères. Sur une période de trois mois, l’indice du dollar montre une baisse de 10,2 % au 22.08.2020, ce qui équivaut à une dévaluation identique des EAU-Dirham en raison du lien fixe entre les EAU-Dirham et le dollar américain.

 

Il est absolument évident et empiriquement justifié que les changements dans les constellations monétaires mentionnés ci-dessus auront un effet bénéfique sur la demande de biens d’équipement à Dubaï – en particulier l’immobilier.

Renforcement des relations commerciales avec la Chine et en particulier Hong Kong

Hong Kong - partenaire commercial de Dubaï

La Skyline de Hong Kong

La décision de la Chine de prendre effectivement le pouvoir à Hong Kong et la poursuite de l’escalade de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis encouragent de plus en plus les entrepreneurs et les riches Chinois à rechercher d’autres lieux pour leurs investissements, les études de leurs enfants et, si nécessaire, leur résidence personnelle à long terme.

Le développement des relations économiques entre la Chine et les EAU (en particulier Dubaï) est déjà activement encouragé par les deux gouvernements depuis plusieurs années. Avec succès, car pour le premier semestre 2020, le “Dubai FDI Monitor” estime l’afflux d’investissements directs chinois dans l’économie de Dubaï à douze milliards AED (environ 2,8 milliards d’euros) – avec une forte tendance à la hausse.

La position centrale de Dubaï entre l’Est et l’Ouest, son infrastructure logistique ultramoderne, notamment sa participation au projet chinois de la route de la soie (“Belt and Road Initiative”), ainsi que l’exonération fiscale des revenus commerciaux et personnels, tout cela joue en faveur de Dubaï.

Du point de vue d’un résident de Hong Kong, cependant, investir dans l’immobilier à Dubaï semble intéressant avant tout du point de vue des prix : selon l’analyste immobilier Savills (Savills Prime Index: World Cities) une propriété résidentielle de luxe à Hong Kong coûte actuellement en moyenne 4 440 USD par mètre carré (environ 40 260 EUR/m²), alors qu’à Dubaï, elle ne coûte qu’environ un huitième de ce montant (560 USD/m² ou 5 078 EUR/m²).

Reprise du prix du pétrole brut sur le marché mondial

Depuis la forte baisse du prix du pétrole à cause de la crise Covid19, le prix du pétrole de marque “Brent” s’est redressé d’environ 30% (période mi-avril au 20 août 2020).

Si l’émirat de Dubaï s’est constamment et stratégiquement rendu moins dépendant du prix du pétrole brut dans un passé récent, cela s’applique bien moins à un certain nombre de pays voisins. Comme un certain nombre de ces pays – dont l’Arabie saoudite – sont d’importants marchés sources pour l’immobilier à Dubaï, le prix du pétrole joue un rôle très important dans la demande de Dubaï pour l’immobilier en raison de ces effets de deuxième tour.

Néanmoins, d’importants nouveaux gisements de pétrole ont également été développés dans l’émirat de Dubaï il y a quelques mois. Il est donc logique qu’une hausse du prix du pétrole ait un effet positif sur la situation financière de l’émirat et sur les futurs investissements en infrastructures.

Accord avec Israël en vue d’établir des relations diplomatiques

Le 13.08.2020, les EAU et Israël ont annoncé l’ouverture d’un nouveau chapitre dans l’histoire des deux pays. L’accord conclu prévoit l’établissement de relations diplomatiques et le développement de relations commerciales animées entre les deux pays.
Si la voie choisie pour la coopération se poursuit, les secteurs du tourisme, du commerce, des technologies de l’information, de l’immobilier et d’autres secteurs économiques de Dubaï connaîtront une relance significative à moyen terme grâce au développement de ce marché source extrêmement important.

Conclusion et perspectives

Comme les prix de l’immobilier à Dubaï, contrairement à ceux de la plupart des grandes villes du monde, ont baissé au cours des six dernières années (voir également notre Article du 1er Octobre 2019), les risques de baisse sont ici plus limités, même en cas de nouvelle récession économique. La constellation expansive des devises stimule en outre la demande de l’étranger.

Cependant, le plus grand potentiel pour lancer et alimenter le prochain marché à la hausse sur le marché immobilier de Dubaï réside sans aucun doute dans les nouveaux partenaires commerciaux, surtout le géant économique chinois.

Le fait que la métropole de Hong Kong ait à elle seule un PIB 3,5 fois supérieur à celui de Dubaï donne une idée du potentiel que l’ascension de Dubaï pour devenir une destination de choix pour les investisseurs chinois.